SAUTES D’HUMEUR, DÉPRIME OU DÉPRESSION

Les troubles de l’humeur surviennent souvent après l’arrêt du tabac.

    Pour augmenter sa résistance: faire de l’exercice, bien dormir, savoir dire « non » pour éviter la surcharge.

    Pour combattre directement la cause: les troubles de l’humeur surviennent souvent après l’arrêt du tabac. Dans certains cas, il est possible de réguler les sautes d’humeur en ajustant précisément les doses de patch,  de gommes de nicotine ou de vape. Si la cause du problème n’est pas le manque de nicotine, consulte ton médecin.

    Pour faire diversion: lors d’un épisode dépressif, les techniques de ce type sont généralement d’une efficacité très limitée. Si tu veux tout de même les essayer, utilisez en même temps des techniques d’augmentation de résistance et des techniques ciblées dans la cause du problème.

     

    Le savais-tu ?

    • On peut ressentir des symptômes de sevrage même sans ressentir une forte envie de fumer ! Par exemple, la mauvaise humeur, l’humeur déprimée, des difficultés de concentration ou des insomnies sont des symptômes classiques de sevrage du tabac.
    • La prise de poids consécutive et tous les symptômes de sevrage à l’arrêt du tabac peut être repoussée à plus tard si l’on prend des substituts nicotiniques (patch, gomme, inhalateur, tablette de nicotine ou la vape) à dose suffisante. La prise de poids interviendra après la fin du traitement de substitution nicotinique, c’est-à-dire 2 à 3 mois après l’arrêt du tabac. Cette stratégie permet de s’occuper d’un problème à la fois.